Archives pour la catégorie réforme apprentissage

Devant la FFB, le film…

Le 24 mai des délégations des CFA s’étaient rassemblées devant le siège de la FFB. Notre fédération a réaliser un petit film pour témoigner de ce premier acte de la lutte.Vous pouvez le voir en bonne définition si votre connexion le permet

ou en basse définition dans le cas contraire

 

 

 

Tags: ,

Déclaration de la FNSCBA devant les grilles de la FFB

Devant les manifestants venu défendre les CFA, Bruno Bothua, secrétaire la fédération CGT de la construction, a déclaré :

Il a demandé à être reçu avec une délégation par le président de la FFB, Jacques CHANUT. Ce dernier a répondu être en déplacement mais prêt à recevoir la CGT dès que possible.

La CGT des CFA bloque la FFB

Une grosse cinquantaine de militants CGT se sont rassemblés devant le siège parisien de la FFB pour clamer leur colère devant la mort programmée du CCCA et des CFA paritaires projetée par les patrons.

Refusant de discuter de leur mauvais coup sous le regard des salariés, les patrons de la FFB ont annulé (vendredi en fin de journée) la réunion dite de « négociation » de ce 24 juin.

le secrétaire général de la fédération CGT de la construction, Bruno Bothua, a souligné ce premier recul des employeurs et appelé le personnel des CFA a revenir devant la FFB lorsque se tiendra la séance de négociation qui vient d’être reportée.

Déclaration de Nelly GREGOR :

La CGT des CFA devant la FFB

Une réunion de négociation devait se dérouler le 24 Juin 2019 pour l’avenir du CCCA et de nos CFA paritaires. Mais les patrons ont préféré annuler car ils ont été informés d’un rassemblement de nature à perturber le bon déroulement des négociations.

La CGT a manifesté ce jour, 24 Juin 2019, devant les locaux (grilles fermées) de la FFB à Paris contre la casse de notre système de formation paritaire en CFA et la mort annoncée de notre tête de réseau CCCA-BTP.

La CGT remercie la grosse cinquantaine de manifestants venus de toute la France.

Nous remercions également Bruno Bothua, Secrétaire Général de notre Fédération, Joël Ellen Administrateur au CCCA et Francis Antoine, Secrétaire de la Région IDF de nous avoir soutenu.

La CGT restera toujours présente pour défendre les conditions de travail des salariés du réseau.

Ci-dessous, quelques photos de la manifestation.

Déclaration de la fédération CGT de la construction

Notre fédération interpelle la FFB et la FNTP dont elle juge suicidaire la démarche. La CGT ne laissera ces deux organisations patronales casser l’outil de formation forger tout au long des années depuis la Libération.

Afficher et diffuser ce communiqué de presse du 28 mai.

Déclaration des administrateurs CGT au CCCA

Devant les risques encourus par les apprentis et le personnel des CFA paritaire, nos administrateurs ont fortement interpellé la FFB le 22 mai.

CCCA en danger par refus d’attribution des financements au CCCA

Aujourd’hui mercredi 22 mai 2019, se tient une première réunion de négociation (il y en aura trois) interbranche sur le financement la formation professionnelle du BTP où le CCCA pourrait ne plus exister car le financement sera versé directement à l’OPCO de la construction.

Les implications pour nous sans tête de réseau CCCA :

  • Plus de réseau donc plus d’unicité de conditions de travail ;
  • Fin de la convention de relation entre le CCCA et l’OG ;
  • Fin de l’accord collectif portant sur les salaires, déroulement de carrière, conditions de travail ;
  • Risque de rattachement à une convention collective moins protectrice ;
  • Fin de la relation de convention avec le MEN qui nous donnait une autonomie pédagogique ;
  • Fin des apports pédagogiques du CCCA ;
  • Interrogations sur la politique de financement que mènera l’OPCO ;
  • Fin de la mutuelle réseau.

Ces menaces sont réelles et sérieuses à très court terme.

Apprentissage en danger !

La réforme de l’apprentissage va bouleverser les formations, les CFA et les jeunes. Les enjeux sont lourds. La CGT des CFA ne reste pas inactive dans ce débat. Nous allons diffuser sous peu de l’information synthétique pour informer tous les salariés et nous préparer à une action résolue de riposte. En ce moment même, des camarades de toutes les régions réunissent de l’information pour nourrir le débat. Notre camarade Philippe FOURCAULT a rédigé le texte ci-dessous qui apportent de nombreux éléments concrets et propose son éclairage politique.

Tags: , , ,

Réforme de l’apprentissage : danger !

La réforme de l’apprentissage et ses conséquences dans nos CFA

  •   Simplification à l’embauche du contrat d’apprentissage ;
  • Adaptation des formations à la demande des entreprises ;
  • Embauche des apprentis tout au long de l’année ;
  • Suppression du passage préalable par les prud’hommes au-delà de 45 jours pour rupture du contrat ;
  • Limite d’âge 30 ans ;
  • Les apprentis mineurs pourront travailler jusqu’à 40 heures/ semaine ;
  • Création de classes préparatoires à l’apprentissage

On peut dire que le gouvernement déroule un tapis rouge au MEDEF qui ressort gagnant de ce bras de fer qui l’opposait aux régions.

  • Plus besoin d’autorisation publique pour ouvrir ou fermer un CFA.
  • Les branches auront la possibilité de faire ouvrir ou fermer des sections en fonction de leurs besoins, elles détermineront le coût du contrat de chaque diplôme.
  • Nous entrons dans une marchandisation de l’apprentissage, une privatisation de la formation initiale et une disparition à terme de nos missions de service public.

Cela va entraîner :

  • Une mise en concurrence entre établissements et une pression accrue sur le personnel.
  • Un frein à l’engagement des régions en matière d’investissement.
  • L’écriture des référentiels de formation sera laissée aux branches professionnelles, on ne peut que s’inquiéter assez rapidement de l’avenir des domaines généraux dans nos CFA, ceux-ci pourraient être sacrifiés au profit de l’enseignement professionnel.
  • Cette réforme va accroître l’employabilité des jeunes et des salariés dans nos CFA, la qualification va laisser la place aux titres pro et aux certifications, sans reconnaissance au niveau de la rémunération.
  • La réforme accède à une vieille revendication du patronat : remplacer les formations diplômantes par des formations modularisées visant l’adaptation étroite au poste de travail.
  • La possibilité de faire un contrat d’apprentissage tout au long de l’année va bouleverser l’organisation pédagogique dans nos CFA.
  • Défendons notre outil de travail et la qualité de formation que nous devons à nos apprentis à travers une formation de qualité diplômante pour nos bâtisseurs de demain.

Nelly Gregor

Le président du CCCA soutient la réforme de l’apprentisssage

Jean-Christophe Repon, président du CCCA-BTP  a déclaré :

« L’entreprise replacée au cœur du dispositif de l’apprentissage, un système de péréquation interprofessionnelle qui garantira aux entreprises le financement des contrats d’apprentissage signés, l’équilibre trouvé entre le rôle des branches professionnelles et les conseils régionaux, le développement de l’offre de titres professionnels et de certifications, l’innovation et la performance pédagogiques… sont autant d’avancées que nous appelions de nos vœux pour continuer à relever les défis d’avenir de la formation professionnelle initiale et continue dans nos métiers du BTP. »

Les administrateurs CGT du CCCA-BTP réagissent à ce communiqué de presse car  le CCCA-BTP est un organisme paritaire où le respect et l’indépendance de toutes les composantes de celui-ci ne peuvent être remis en cause par une de ses composantes, son Président ou son Secrétariat Général.
Toutes les interventions doivent être approuvé par son CA ou refléter l’opinion général partagée par l’ensemble de celui-ci.
Le communiqué de presse et les différentes entrevues données aux organes de presse par le Président du CCCA-BTP au sujet des grands axes de la réforme de l’apprentissage présenté par le Premier Ministre le 9 février 2018 ne répons pas à cette réserve.

Voici la déclaration des administrateurs représentant la CGT construction :

Tags: