Jean-Christophe Repon, président du CCCA-BTP  a déclaré :

« L’entreprise replacée au cœur du dispositif de l’apprentissage, un système de péréquation interprofessionnelle qui garantira aux entreprises le financement des contrats d’apprentissage signés, l’équilibre trouvé entre le rôle des branches professionnelles et les conseils régionaux, le développement de l’offre de titres professionnels et de certifications, l’innovation et la performance pédagogiques… sont autant d’avancées que nous appelions de nos vœux pour continuer à relever les défis d’avenir de la formation professionnelle initiale et continue dans nos métiers du BTP. »

Les administrateurs CGT du CCCA-BTP réagissent à ce communiqué de presse car  le CCCA-BTP est un organisme paritaire où le respect et l’indépendance de toutes les composantes de celui-ci ne peuvent être remis en cause par une de ses composantes, son Président ou son Secrétariat Général.
Toutes les interventions doivent être approuvé par son CA ou refléter l’opinion général partagée par l’ensemble de celui-ci.
Le communiqué de presse et les différentes entrevues données aux organes de presse par le Président du CCCA-BTP au sujet des grands axes de la réforme de l’apprentissage présenté par le Premier Ministre le 9 février 2018 ne répons pas à cette réserve.

Voici la déclaration des administrateurs représentant la CGT construction :