Archives pour la catégorie dans les CFA

Préavis de grève 17 septembre 2020

La CGT des CFA BTP appelle tous les DS à déposer un préavis de grève dans leur asociation.

 

Ci dessous un exemple,

 

 

Monsieur le Secrétaire Général

BTP CFA ______________

Adresse

Objet : dépôt de préavis de grève régional pour le jeudi 17 septembre 2020

 

Monsieur,

 

A l’appel de notre Fédération la FNSCBA CGT, le Syndicat CGT dépose ce jour un préavis de grève régional pour l’ensemble de nos CFA régionaux.

Ce préavis s’inscrit pleinement dans les revendications interprofessionnelles nationales portées par l’intersyndicale.

 

Par ailleurs, dans le contexte particulier forts de turbulence et de dangerosité au sein de notre réseau des CFA-BTP :

Nous sommes particulièrement mobilisés et tenons de faire de cette journée qui en appellera d’autres une dénonciation sans équivoque :

– Du chantage à l’emploi,

– De l’allongement du temps de travail,

– De la casse de tous nos conquis sociaux et un accroissement de la précarité dans les entreprises.

– De la « libéralisation du marché de l’apprentissage » et la loi portant sur « l’avenir professionnel » qui remet en cause l’existence du CCCA

 

Pour nos CFA du BTP nous demandons :

–  Le maintien d’une tête de réseau paritaire et la fin des attaques contre ce maintien des CFA en réseau paritaire et unitaire ;

– L’exigence de garanties sur le levier financement de la tête de réseau CCCA-BTP ;

– Le maintien de notre statut National de 2015 et le maintien de sa capacité à continuer de négocier les accords collectifs du réseau paritaire ;

– Le maintien et le développement de la qualification professionnelle,

– L’arrêt de la certification telle que pratiquée ainsi que les nouveaux découpages en compétences qui appauvrissent les métiers dans le BTP ;

– La revalorisation des points ETAM et IAC.

 

Nous appelons l’ensemble des salariés des CFA de BTP  à se mettre en grève le 17 septembre, à se mobiliser massivement pour cette journée d’actions et à rejoindre les cortèges syndicaux dans les localités où ils travaillent et/ou ils habitent.

 

Pour le syndicat CGT,

 

Coronavirus dans nos CFA

PLAN MASSIF.

Du fait des dégâts économiques provoqués par le coronavirus, le président de la République a annoncé un plan de soutien aux entreprises. Au programme, un plan « massif » pour le chômage partiel, et un report de charge simplifié.

Au vu de l’importance que prend la crise sanitaire et économique liée à l’expansion du coronavirus en France, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, ce 12 mars 2020, plusieurs mesures fortes destinées à endiguer l’épidémie d’une part, et soutenir les entreprises pendant ces semaines et ces mois qui s’annoncent difficiles d’autre part. Il a notamment annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires à compter du lundi 16 mars 2020, pour une durée indéterminée.

« Les entrepreneurs s’inquiètent pour leur carnet de commande », a-t-il observé, décrétant une « mobilisation générale sur le plan économique ». « Nous n’ajouterons pas aux difficultés sanitaires la peur de la faillite pour les entrepreneurs. […] Tout sera mis en œuvre pour protéger nos salariés et nos entreprises, quoi qu’il en coûte. »

Mise en place d’un mécanisme « exceptionnel » de chômage partiel

Première mesure : dans les jours à venir, un mécanisme « exceptionnel et massif » de chômage partiel sera mis en œuvre : « L’État prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints de rester chez eux », a assuré Emmanuel Macron. Le Président a appelé à préserver les emplois et les compétences, « faire en sorte que les salariés puissent rester dans l’entreprise même s’ils restent à la maison et que nous les payons ».

Le chef de l’État a également eu un mot pour les « indépendants », assurant de la mise en place de « mesures » visant à « donner des garanties sur le plan économique ».

Des reports de charges « sans justification »

Autre annonce, les entreprises pourront reporter, et ce « sans justification, ni formalités, ni pénalités », le paiement des cotisations et impôts dus en mars 2020. « Nous travaillerons ensuite sur des mesures d’annulation et de rééchelonnement. » Le Président a assuré souhaiter des mesures « simples », et les « échéances dues dans les prochains jours et semaines seront suspendues pour celles et ceux qui en ont besoin ». Ces mesures s’appliquent pour toutes tailles d’entreprises.

Un appel au télétravail

Bien sûr, le secteur de la construction n’est pas le mieux prédisposé pour effectuer du télétravail, mais c’est au moins possible pour certaines fonctions cadres et administratives. Le Président a en tout cas demandé aux entreprises de tout faire « pour aider les salariés qui le peuvent à travailler chez eux ».

« Nous ne laisserons pas une crise économique et financière se propager »

Un plan de relance après la pandémie

Un plan de relance français et européen sera également lancé dans la foulée des difficultés. « Nous ne laisserons pas une crise économique et financière se propager, nous réagirons fort et vite », a assuré le chef de l’État. « Les gouvernements européens doivent prendre des décisions de soutien et de relance, quoi qu’il en coûte, la France le fera et c’est cette ligne que je porterai au niveau européen. »

Retraites —> Non il n’est pas trop tard !!!

Retraites —> Non il n’est pas trop tard !!!
Aujourd’hui :
Des Ans et des Mois que ça « discute » !!!
La répartition, c’est quoi ???
Les salariés qui cotisent sont trop peu nombreux.
Les « jeunes » entrent tard sur le marché du travail et devront donc finir tard (67 ans, voire +)…

Appel à la mobilisation contre la réforme des retraites

Camarades,

Pour faire suite au CNF de la semaine dernière et à la réunion Bureau Fédéral/Secrétaires des URCBA, nous vous demandons un engagement total dans la lutte actuelle pour obtenir un 43ème régime spécial pour les salariés de nos professions.

Le tract ainsi que la pétition que nous devons faire signer à grande échelle doivent permettre de faire prendre conscience de la situation de la pénibilité et de la dangerosité de nos métiers. Nous devons réussir à mettre en avant nos revendications et cela ne peut se faire qu’à partir de la mobilisation des salariés de nos branches .

Pas un seul syndicat ne doit rater cette lutte !  Nous devons obtenir satisfaction !

Il est de la responsabilité de chaque syndiqué et de chaque militant de défendre nos droits et en acquérir de nouveaux. La réforme du Gouvernement est une catastrophe pour toutes les générations et seul le retrait est la solution !

Nous vous demandons de faire remonter toutes les initiatives auxquelles vous participez ou encore mieux que vous initiez contre le patronat et/ou les représentants politiques.

Pas un seul syndicat, militant et syndiqué ne doit manquer à la lutte avec les salariés.

Fraternellement

Bruno BOTHUA

Secrétaire Général

FNSCBA CGT

263 rue de Paris

Case 413

93514 MONTREUIL Cedex

 

Grève du 05 décembre 2019

La CGT appelle à la grève ce jeudi 05 décembre contre la réforme des retraites.

Défense de notre réseau national

Tract à diffuser dès la rentrée dans tous nos CFA.

Mobilisons les salariés pour la défense de notre réseau national !

Appel à la grève le 24 septembre 2019

La CGT appelle tous les salariés du réseau à la grève pour défendre notre système de retraite.

Soyons ensemble le 24 septembre.

 

Devant la FFB, le film…

Le 24 mai des délégations des CFA s’étaient rassemblées devant le siège de la FFB. Notre fédération a réaliser un petit film pour témoigner de ce premier acte de la lutte.Vous pouvez le voir en bonne définition si votre connexion le permet

ou en basse définition dans le cas contraire

 

 

 

Tags: ,

Déclaration de la FNSCBA devant les grilles de la FFB

Devant les manifestants venu défendre les CFA, Bruno Bothua, secrétaire la fédération CGT de la construction, a déclaré :

Il a demandé à être reçu avec une délégation par le président de la FFB, Jacques CHANUT. Ce dernier a répondu être en déplacement mais prêt à recevoir la CGT dès que possible.

La CGT des CFA bloque la FFB

Une grosse cinquantaine de militants CGT se sont rassemblés devant le siège parisien de la FFB pour clamer leur colère devant la mort programmée du CCCA et des CFA paritaires projetée par les patrons.

Refusant de discuter de leur mauvais coup sous le regard des salariés, les patrons de la FFB ont annulé (vendredi en fin de journée) la réunion dite de « négociation » de ce 24 juin.

le secrétaire général de la fédération CGT de la construction, Bruno Bothua, a souligné ce premier recul des employeurs et appelé le personnel des CFA a revenir devant la FFB lorsque se tiendra la séance de négociation qui vient d’être reportée.

Déclaration de Nelly GREGOR :