Décès d’un camarade du coronavirus

Coronavirus et BTP

La CGT s’implique pour la santé de nos apprentis

La FNSCBA CGT a saisi l’ensemble des Fédération d’employeurs. Car nous avons été saisis par des parents d’apprentis à l’employeur du BTP impose une reprise immédiate du travail, ces employeurs se basant sur l’annonce OP/Gouvernement.

Nous avons demandé à la Capeb, la FFB et à la FNTP d’intervenir immédiatement auprès de l’ensemble des employeurs.

Nous leurs avons demandé une copie de leurs communiqués.

Les apprenants n’auront pas à intervenir même en cas d’urgence.

Ne nous exposons pas et encore moins nos enfants.

Bruno Bothua

Secrétaire de la FNSCBA

Adresse de la FNSCBA aux salariés du BTP

FNSCBA CGT
Adresse de la FNSCBA aux salariés de nos professions
Objet : Coronavirus et activités essentielles pour combattre l’épidémie Covid 19

Cher Collègue, Cher Camarade,

La FNSCBA s’adresse à toi, car l’heure est grave.
Alors que le Président de la République et le gouvernement incitent l’ensemble de la population n’exerçant pas une activité essentielle de rester confiné, la Ministre du travail Pénicaud demande, en concertation avec les patronats de nos professions, de nous remettre au travail le plus vite possible.
Pour eux, après l’urgence sanitaire, c’est l’urgence pour la continuité économique, qui prime pour sauver le capitalisme, au prix de la santé et de la vie des salariés.

La FNSCBA estime que nos professions sont reconnues comme essentielles seulement les activités suivantes :

Les urgences en direction des professionnels et des citoyens,
La fabrication de matériel hospitalier,
La fabrication de cercueils,
La maintenance des centrales nucléaires pour garantir le minimum de sureté,
La maintenance pour les autres industries indispensables.

La FNSCBA rappelle que, seules sont vitales, les professions permettant de combattre la pandémie et d’assurer les besoins d’urgence de la population.

Nous excluons toutes les autres activités (travaux neufs ou de rénovation, les travaux des industries routières, ceux des entretiens courants et superflus…) jusqu’à la fin du confinement, car, pour l’heure, elles ne peuvent être considérées comme importantes.
Nous vous demandons de rester confiné chez vous avec vos proches. Nos professions sont déjà touchées par 1 mort par jour travaillé, nous ne voulons pas être la chair à béton, ni du patronat, ni de la Ministre PENICAUD.
Quand l’heure sera venue, la FNSCBA, avec les salariés, fixera les conditions de la reprise du travail. Nous ne redémarrerons pas demain dans les conditions qui nous conduisent, aujourd’hui, à ce désastre social et sanitaire!
Dans un communiqué, nous apprenons, également, que l’OPPBTP peut en quelques jours trouver des moyens pour que les salariés du BTP puissent travailler sans danger, alors que des préfets ferment des parcs et des lieux ouverts car trop dangereux dans la situation actuelle.
Nous demandons officiellement que l’OPPBTP ainsi que l’ensemble des médecines du travail mettent tous leurs moyens en œuvre pour améliorer la situation du personnel soignant et des professions vitales.
Les syndicats CGT constituant la Fédération, les USCBA, les URCBA et la Fédération Nationale des Salariés de la Construction du Bois et de l’Ameublement sont à votre disposition pour garantir vos droits.
Nous aurons le temps, une fois la pandémie passée, de poursuivre la construction de la France.
Nous devons, dès à présent, nous mettre en ordre de bataille TOUS ENSEMBLE pour construire la cité de demain dans une société à la hauteur de nos ambitions de progrès social.
Nous en avons l’intelligence collective, nous devons en avoir le courage.

Fraternellement,
Bruno BOTHUA
Secrétaire général

© 2020 FNSCBA CGT

Coronavirus et position du gouvernement

A lire sur Batiactu :

 

Paru sur Batiactu

 

CORONAVIRUS, FNTP et FFB

 

 

Coronavirus dans nos CFA

PLAN MASSIF.

Du fait des dégâts économiques provoqués par le coronavirus, le président de la République a annoncé un plan de soutien aux entreprises. Au programme, un plan « massif » pour le chômage partiel, et un report de charge simplifié.

Au vu de l’importance que prend la crise sanitaire et économique liée à l’expansion du coronavirus en France, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, ce 12 mars 2020, plusieurs mesures fortes destinées à endiguer l’épidémie d’une part, et soutenir les entreprises pendant ces semaines et ces mois qui s’annoncent difficiles d’autre part. Il a notamment annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires à compter du lundi 16 mars 2020, pour une durée indéterminée.

« Les entrepreneurs s’inquiètent pour leur carnet de commande », a-t-il observé, décrétant une « mobilisation générale sur le plan économique ». « Nous n’ajouterons pas aux difficultés sanitaires la peur de la faillite pour les entrepreneurs. […] Tout sera mis en œuvre pour protéger nos salariés et nos entreprises, quoi qu’il en coûte. »

Mise en place d’un mécanisme « exceptionnel » de chômage partiel

Première mesure : dans les jours à venir, un mécanisme « exceptionnel et massif » de chômage partiel sera mis en œuvre : « L’État prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints de rester chez eux », a assuré Emmanuel Macron. Le Président a appelé à préserver les emplois et les compétences, « faire en sorte que les salariés puissent rester dans l’entreprise même s’ils restent à la maison et que nous les payons ».

Le chef de l’État a également eu un mot pour les « indépendants », assurant de la mise en place de « mesures » visant à « donner des garanties sur le plan économique ».

Des reports de charges « sans justification »

Autre annonce, les entreprises pourront reporter, et ce « sans justification, ni formalités, ni pénalités », le paiement des cotisations et impôts dus en mars 2020. « Nous travaillerons ensuite sur des mesures d’annulation et de rééchelonnement. » Le Président a assuré souhaiter des mesures « simples », et les « échéances dues dans les prochains jours et semaines seront suspendues pour celles et ceux qui en ont besoin ». Ces mesures s’appliquent pour toutes tailles d’entreprises.

Un appel au télétravail

Bien sûr, le secteur de la construction n’est pas le mieux prédisposé pour effectuer du télétravail, mais c’est au moins possible pour certaines fonctions cadres et administratives. Le Président a en tout cas demandé aux entreprises de tout faire « pour aider les salariés qui le peuvent à travailler chez eux ».

« Nous ne laisserons pas une crise économique et financière se propager »

Un plan de relance après la pandémie

Un plan de relance français et européen sera également lancé dans la foulée des difficultés. « Nous ne laisserons pas une crise économique et financière se propager, nous réagirons fort et vite », a assuré le chef de l’État. « Les gouvernements européens doivent prendre des décisions de soutien et de relance, quoi qu’il en coûte, la France le fera et c’est cette ligne que je porterai au niveau européen. »

Mobilisation contre le 49.3

 

 

 

Mobilisation contre la réforme des retraites

Le coup de force du 49-3 du gouvernement MACRON-PHILIPPE :

–          mettant un terme au débat à l’Assemblée,

–          bâillonnant l’opposition à son projet de système de retraite par points,

–          méprisant les citoyens qui à 70% rejettent depuis fin novembre 2019 le projet MACRON,

–          ignorant les demandes à 67% d’un référendum sur le projet afin d’être enfin démocratique,

–          ignorant les organisations syndicales, les défilés et les manifestations des salariés du public comme du privé depuis  3 mois,

–          outrepassant l’avis circonstancié du conseil d’Etat sur le projet intrinsèquement,

–          n’arrivant pas à convaincre, alors le gouvernement contraint par le coup de force constitutionnel…

Il attise la contestation : nous devons y répondre ! tous ensembles ! en même temps !

–          Parce que, alors… COMMENT fait-on pour se faire entendre et respecter dans ce pays si on laisse faire ça ???

La riposte s’impose : elle est fixée demain mardi 03 mars à partir de 14h00 à PARI : tant mieux, c’est tout de suite !

–          Descendre dans la rue le plus vite possible en nombre,

–          Se remettre en grève pour faire entendre son refus du coup de force,

–          Relancer partout la mobilisation, car il faut que tout le monde se réveille, en même temps,

–          Répondre par la grève la plus vaste possible, c’est la mise à l’arrêt de l’outil de travail, la mise à l’arrêt de la production dans tout le pays !

Avocats, enseignants, pompiers, professions libérales, salariés du privés, le monde de la culture, salariés du public, et j’en oublie ici… Personne n’est disposé à se rendre à un gouvernement qui nous impose à nous autres travailleurs et citoyens un diktat !

–          La majorité de ce pays est de notre côté : du côté du refus de la réforme MACRON des retraites, injuste, inéquitable, intolérable pour les générations qui vont se suivre, intolérable pour les retraités d’aujourd’hui et tout  juste de demain !!!

OPCO et CCCA-BTP

Pou information :

Une demande de rencontre de notre fédération avec la ministre du travail suite à la signature par la FFB et FNTP avc la CFE-CGC, FO et CFTC d’un accord minoritaire sur les sujets de l’OPCO et du CCCA.

Tous les documents sont à lire ci-dessous.